Après la nomination du secrétaire d’Etat Adrien Taquet, puis quelques dossiers médiatiques sensibles (notamment un documentaire diffusé sur France 3 le 16 janvier 2019 qui a beaucoup ému et inquiété; pour une critique professionnelle de ce documentaire, voir ici), le Gouvernement (la Ministre Buzyn et son nouveau Secrétaire d’Etat) a commencé de communiquer, et ce devant le Conseil national de la protection de l’enfance, sur les axes de son futur plan relatif à la protection de l’enfance.

Les pistes de travail ainsi exposées hier seraient les suivantes pour ce plan à finaliser avant l’été :

  • des parcours de périnatalité pour les parents(dès le 4e mois de grossesse)
  • autres mesures de développement de la protection maternelle et infantile dans des conditions encore floues
  • mobiliser contre les violences faites aux enfants (aider aux signalements notamment)
  • mieux former et accompagner les professionnels de l’aide sociale à l’enfance (ASE ; mais faut-il trouver à les recruter…)
  • accélérer l’application des décisions judiciaires de placement
  • trouver des solutions pour rendre plus attractif le régime des familles d’accueil (qui est en chute…)
  • prise en charge à 100 % du parcours de soin des enfants de l’ASE
  • remboursement à 100 % des suivis par des psychologues pour les enfants (là aussi faut-il en trouver dans des délais raisonnables…)
  • lancement d’une mission sur les centres médico-psychologiques pour accélérer les prises de RDV (là encore, le problème est en amont sur les moyens, les recrutements, les candidatures pour ces postes… mais bon…)
  • travail sur l’égalité de traitement sur le territoire national (qui est en effet un problème énorme) via une contractualisation avec les départements via un référentiel commun (on peut douter, cela dit, que cette « normalisation » en forme de quasi-tutelle plus ou moins contractuelle plaise auxdits départements…).

 

Toute la presse spécialisée note l’imprécision des annonces pour les dispositifs post ASE alors qu’un quart des SDF sont des anciens enfants placés. Le fait que les annonces soient imprécises sur ce point, mais que toute la presse s’en soient émue, devrait inciter le Ministère à affiner sa copie d’ici à l’été sur ce point.

A noter : le Ministère n’a pas mis en ligne de dossier de presse à ce sujet. Il n’a même pas encore mis à jour son site du nouveau Secrétaire d’Etat. Impressionnant.